Pastis La Grande Hermine

Distillerie Fils du Roy

Québec, Bas du Fleuve

La famille des Roy profite depuis de nombreuses années des réunions des familles pour déguster et découvrir des alcools de toute sorte. À chaque fois que nous nous réunissons, nous apportons nos plus belles trouvailles pour les partager en famille.

L’idée de la Distillerie Fils du Roy est née à Caraquet au Nouveau-Brunswick, durant une de ces réunions de famille. Au départ, Sébastien, mon frère ainé et ma mère Diane se lancent dans le projet d’ouvrir une distillerie dans la Péninsule Acadienne. La grande distance qui me sépare de Caraquet ne me permet pas de participer activement dans le projet. Je profite de mes congés et des longues fins de semaines pour distiller en famille situé à Petit-Paquetville au Nouveau-Brunswick.

C’est durant le congé des fêtes 2014 que nous avons discuté d’expansion pour la Distillerie Fils du Roy. Le temps était venu d’aller sur de nouveaux territoires. Quelques mois plus tard la Distillerie Fils du Roy (QC) Inc. est incorporée au Québec.

Le 1er Juin 2015 nous obtenons tous les permis requis pour opérer une distillerie à Saint-Arsène au Québec. Pour débuter, nous allons produire quelques spiritueux déjà produit par la Distillerie fils du Roy au Nouveau-Brunswick qui pourront bénéficier des produits du terroir québécois. Par la suite, les ressources disponible dans le Bas-St-Laurent nous guidera pour produire de nouveaux alcools.

Découvrez la distillerie Fils du Roy

 

Présentation

La Grande Hermine, premier pastis québécois, met de l'avant ses origines européennes en arborant l’image du principal navire utilisé par Jacques Cartier lors de sa deuxième traversée vers le Nouveau-Monde. Pour traverser l’océan Atlantique, les navigateurs chargeaient la cale de leurs bateaux avec des roches et du sable afin de stabiliser les navires. Une fois rendu sur le Fleuve St-Laurent, on jetait par-dessus bord les roches et le sable. Ce délestage a contribué à l’introduction de certaines plantes, comme le carum carvi, sur le bord du Fleuve St-Laurent. 600 ans plus tard, cette plante donne à ce pastis toute sa particularité. 

Dans la distillerie

Méthode de fabrication: 

La Grande Hermine est distillée avec du carum carvi que l’on retrouve aujourd’hui à Mont-Carmel au Kamouraska et de l’agastache cultivée à même les jardins de la Distilleire à Saint-Arsène. On retrouve également de l’anîs étoilée, de l’anîs vert, du fenouil, de la réglisse et de la vanille.

Mode d'emploi