Gros gin

Distillerie Fils du Roy

Québec, Bas du Fleuve

La famille des Roy profite depuis de nombreuses années des réunions des familles pour déguster et découvrir des alcools de toute sorte. À chaque fois que nous nous réunissons, nous apportons nos plus belles trouvailles pour les partager en famille.

L’idée de la Distillerie Fils du Roy est née à Caraquet au Nouveau-Brunswick, durant une de ces réunions de famille. Au départ, Sébastien, mon frère ainé et ma mère Diane se lancent dans le projet d’ouvrir une distillerie dans la Péninsule Acadienne. La grande distance qui me sépare de Caraquet ne me permet pas de participer activement dans le projet. Je profite de mes congés et des longues fins de semaines pour distiller en famille situé à Petit-Paquetville au Nouveau-Brunswick.

C’est durant le congé des fêtes 2014 que nous avons discuté d’expansion pour la Distillerie Fils du Roy. Le temps était venu d’aller sur de nouveaux territoires. Quelques mois plus tard la Distillerie Fils du Roy (QC) Inc. est incorporée au Québec.

Le 1er Juin 2015 nous obtenons tous les permis requis pour opérer une distillerie à Saint-Arsène au Québec. Pour débuter, nous allons produire quelques spiritueux déjà produit par la Distillerie fils du Roy au Nouveau-Brunswick qui pourront bénéficier des produits du terroir québécois. Par la suite, les ressources disponible dans le Bas-St-Laurent nous guidera pour produire de nouveaux alcools.

Découvrez la distillerie Fils du Roy

 

Présentation

Dans la culture québécoise, le gros gin fait référence au genièvre. Cet alcool a longtemps été considéré comme un
remède contre à peu près tous les maux. On l’utilisait autant pour soigner les grippes que pour les prévenir. Pour adoucir le goût de ce remède, on l'accompagnait de miel ou de sirop d’érable.

Dans la distilerie

Méthode de fabrication: 

Afin de diminuer le mordant en bouche dû à la résine contenue dans les baies de genièvres, celles-ci macèrent quelques jours dans le sirop d’érable.

Mode d'emploi

Notes de dégustation: La macération dans le sirop d’érable des baies de genièvre atténue l’intensité en bouche du Gros Gin. Étant donné que le sucre ne passe pas la distillation, le spiritueux reste sec sans aucun résidu de sucre. Le goût du sirop d’érable n'est perceptible qu'en fin de bouche. Le Gros Gin des Fils du Roy explime pleinement la baie de genièvre mais avec la finesse des gins modernes